vies antérieures

  • Comment se forment les mémoires

    Livre ouvert  

    Une mémoire c'est une histoire associée à des émotions et des croyances. Cette histoire vient d'un événement ou d'une situation que vous avez vécu :

    - pendant votre enfance

    - suite à une séparation, un décès ou un événement marquant

    Nous portons également certaines mémoires qui dépassent le cadre de notre vie. On étudiera alors le rapport aux ancêtres (mémoires transgénérationnelles) et les "vies antérieures" qui sont à mon sens la meilleure façon d'expliquer la présence dans le corps de mémoires qui dépassent tous les autres cadres. 

    Les croyances associées à une mémoire sont forcément des croyances limitantes. Il ne s'agit pas ici de rentrer dans un système de croyance en un dieu ou en un courant de pensée. Une croyance limitante est avant tout une croyance de survie :  "Pour ne pas subir à nouveau ce que j'ai vécu je vais me priver de ceci ou cela en croyant que tout ça est mauvais".

    Je vous donne un exemple pour mieux comprendre. Imaginez une femme qui porte la mémoire d'un père absent et violent. Elle aura tendance à se protéger inconsciemment de la souffrance en croyant que tous les hommes sont violents et absents. Cette croyance l'amènera à attirer à elle et malgré elle des hommes violents et absents jusqu'à ce que la mémoire soit libérée.

    Elle pourra également décider de ne pas faire comme sa mère et de vivre seule avec la croyance que l'amour n'existe pas. Cette personne peut sembler épanouie mais le jour où elle rencontre l'homme de sa vie leur relation devient difficile. Elle ne s'en rend pas compte mais elle cherche à controler la relation et celle-ci devient vite un enfer d'incompréhensions.

    Si le couple ne se sépare pas et si ni l'un ni l'autre ne travaille sur ses mémoires et croyances inconscientes chacun finira par prendre des distances affectives tout en rejetant la faute sur l'autre ou sur la société, en croyant que c'est "normal" et que tous les couples sont comme ça. D'ailleurs dans leur entourage ils n'auront que des exemples de couples désunis ou conflictuels ce qui les renforcera dans cette croyance.

    Si nous revenons à sa blessure à elle, l'émotion non exprimée liée à l'absence de son père va grandir car "avec cet homme distant j'ai l'impression de revoir mon père". Mais comme c'est difficile de regarder en soi, l'émotion sera refoulée. Cela amènera peut-être des désagréments physiologiques. Une certaine fatigue. Selon le contexte une émotion non libérée peut aussi produire des échecs répétés au niveau professionnel ("je ne me sens pas reconnu(e)!"), ou encore des troubles du comportement, des tocs... si rien n'est fait lorsque la vie tire la sonnette d'alarme, les émotions associées à une mémoire viennent généralement se cristaliser dans le corps pour devenir maladie. Et c'est là que le décodage biologique posera la question de savoir "qu'est-ce qu'a dit le mal?". 

    Pour libérer une mémoire il est important de prendre conscience de l'histoire, des émotions et des croyances associées à la blessure émotionnelle. Tout au long de mon parcours j'ai été témoin de guérisons et de dénouements inattendus simplement parce que la personne qui me consultait acceptait de rentrer dans son histoire intérieure. J'ai aussi énormément voyagé et appris tout en restant dans mon cabinet. Il y a tellement de réalités fabuleuses qui cohabitent avec notre quotidien mais que nous avons pris pour habitude de ne pas voir... J'ai énormément d'histoires à vous raconter. Par respect pour mes clients et pour des raisons évidentes, lorsque je ferai référence à une consultation en particulier, les noms et détails seront volontairement modifiés et cachés. Comme toute histoire est universelle, en les racontant je serai heureux de pouvoir parler à vos coeurs, car à travers le récit des autres il y a toujours une part de notre vie qui se révèle.